Signification du prénom Hubert

Naissances référencées dans les arbres généalogiques de Geneanet :
En partenariat avec www.geneanet.org
L'évolution de la fréquence du prénom, de 1600 à nos jours, est calculée sur la base des prénoms mentionnés dans les généalogies déposées sur Geneanet.
Genre : Masculin
Fête :03 Novembre

Saint Hubert : Hubertus, évêque de Maestricht et de Liége au huitième siècle, apôtre des Ardennes, patron des chasseurs et des fondeurs,honoré le 3 novembre. Hubert, né vers le milieu du septième siècle, était fils d'un duc d'Aquitaine, et sa famille était issue du sang des rois mérovingiens. Il occupa des emplois éminents, d'abord à la cour de Neustrie, puis à celle d'Austrasie où Pépin d'Héristal gouvernait alors. Voici ce que la légende rapporte au sujet de sa conversion : « On jour solennel dans L'église, un peu avant la fête de Pâques, et, à ce que l'on croit, le jour du vendredi saint, Hubert se trouva engagé dans une partie de chasse, qui était alors le principal amusement des grands seigneurs, et surtout de ceux du Brabant, voisin de la forêt des Ardennes. L'ardeur de la chasse l'ayant conduit dans la partie la plus reculée de la forêt, il arriva qu'un cerf qui paraissait plus grand et plus beau que les animaux de son espèce, s'avança vers lui au moment où il s'apprêtait à lui lancer une flèche. Hubert, étonné de cette merveille, s'arrêta, et, considérant ce cerf, il remarqua qu'il portait au milieu de son bois l'image de Jésus-Christ crucifié , ce qui l'effraya tellement que tous ses sens demeurèrent interdits. Mais bientôt, ranimé par la gràce d'en haut, il se met à genoux, adore cette image miraculeuse, et se sent appelé à une vie toute nouvelle.

Dès lors Hubert, renonçant aux plaisirs et aux grandeurs du monde, se retira auprès de saint Lambert, évêque de Maestricht, pour apprendre, sous la conduite d'un si pieux maître, à mener une vie sainte. Peu après, il prit l'habit de moine pour se consacrer à la pénitence dans la solitude, et se bâtit une cellule au milieu de la forêt des Ardennes, au lieu même où plus tard fut élevée l'abbaye de Saint-Hubert. Il passa sept années dans cette solitude, s'imposant les plus dures mortifications, implorant la miséricorde de Dieu par des prières et des larmes, et convertissant les païens qui étaient encore nombreux dans cette contrée.

Appelé, malgré lui, à remplacer sur le siège épiscopal de Maestricht saint Lambert, qui venait de recevoir la palme du martyre, Hubert se montra digne de ces émiaentesi fonctions. Il était le père des pauvres et des orphelins, le soutien des veuves, l'appui des opprimés. Son zèle pour instruire son peuple était infatigable. Lorsque, vers l'an 720, Hubert transporta le corps de saint Lambert de la ville de Maestricht au village de Liége, où ce saint évêque avait été martyrisé, il y transféra également, avec l'approbation du pape, le siége de l'évêché, et jeta ainsi les fondements.de la future ville de Liége. Depuis ce temps, cette ville a toujours honoré saint Hubert comme son premier évêque et comme son principal patron.

Source: Dictionnaire des noms de Baptême par G. Balèze - Paris - 1863. Editions Hachette.



Rechercher un prénom :